Des chercheurs de l’école polytechnique de Zurich ont réécrit informatiquement le génome d’une bactérie afin qu’il soit plus simple à produire chimiquement en laboratoire. Cette innovation pourrait révolutionner les biotechnologies.