L’Unicef demande aux pouvoirs publics français d’agir pour réduire la pollution de l’air. Trois enfants sur quatre respireraient un air toxique en France, ce qui peut favoriser des maladies respiratoires et d’autres pathologies.