En 2017, 11 millions de personnes sont décédées dans le monde à cause d’une mauvaise alimentation, ce qui représente un décès sur cinq. La surconsommation de sel, sucre et viande, des apports insuffisants en céréales complètes et fruits, sont pointés du doigt par cette nouvelle étude.