La Cour européenne des droits de l’Homme a, jeudi, condamné Paris pour son refus de reconnaître la filiation d’enfants nés de mère porteuse aux États-Unis, sans pour autant se prononcer sur l’interdiction de la gestation pour autrui (GPA) en France.