Au cours des dernières années, les ciseaux moléculaires Crispr-Cas9 ont révolutionné la génétique moléculaire. Mais voici qu’un nouvel outil, toujours basé sur le système bactérien Crispr, peut désormais supprimer de grands fragments du génome.