De la taille d’une cerise, ce cœur a été obtenu à l’université de Tel-Aviv en Israël à partir de cellules d’un patient. L’organe pourvu de ses vaisseaux sanguins représente une avancée pour prévenir le rejet lors des greffes cardiaques.