Une équipe internationale de chercheurs a imaginé un patch adhésif sous la forme d’un hydrogel. Testée avec succès chez le rat, cette innovation permettrait de protéger les tissus cardiaques endommagés après un infarctus.