Les réponses apportées, jeudi, par Emmanuel Macron après trois mois de grand débat national ont illustré sa volonté de maintenir en l’état ses orientations politiques tout en coupant l’herbe sous le pied de ses principaux adversaires aux européennes.