Quatre hommes soupçonnés de préparer un attentat contre les forces de l’ordre ont été mis en examen et placés en détention provisoire. Parmi eux figure un mineur déjà condamné après avoir tenté de partir en Syrie en 2017.