En stimulant la perception d’une odeur chez le rat, des chercheurs allemands ont observé un effet sur l’hippocampe, une structure cérébrale impliquée dans la formation des souvenirs. Le cerveau olfactif jouerait un rôle particulier dans la mémoire.