Selon la police, l’ex-officier de gendarmerie Paul Barril, armé, retranché lundi dans son domicile, s’est rendu. L’homme, atteint par la maladie de Parkinson, était dans un “état de délire” selon un colonel présent sur les lieux.