Pour qu’un vaccin thérapeutique conduise à la destruction de cellules cancéreuses, il est essentiel qu’il provoque une réponse du système immunitaire suffisamment forte et efficace. D’où l’idée de recourir à des adjuvants capables d’induire une meilleure réponse au vaccin. C’est dans ce contexte que Victor Appay et son équipe, en collaboration avec l’équipe de Stéphane Paul, se sont intéressés à une molécule immunostimulante, cGAMP….
QuiTuSais
jeu 02 mai 2019 – 16:22