L’avocat de Nicolas Sarkozy et deux hauts magistrats ont été placés en garde à vue lundi. Ils sont interrogés dans l’enquête pour trafic d’influence et violation du secret de l’instruction révélée par les écoutes téléphoniques de l’ancien président.