Les grands-parents de deux enfants français détenus avec leur mère jihadiste dans un camp en Syrie ont saisi, lundi, la CEDH pour obtenir la condamnation de la France qui refuse de les rapatrier. Entretien avec l’un de leurs avocats, Me Marie Dosé.