BNP Paribas a accepté de plaider coupable des chefs d’accusations de falsification de documents commerciaux et de collusion, devant un tribunal de New York. La banque devra payer une amende de 6,45 milliards d’euros, soit 8,834 milliards de dollars.