Dans leur livre, “La main du diable, comment l’extrême droite a voulu séduire les juifs de France” (Ed. Grasset), la psychanalyste Judith Cohen Solal et le documentariste Jonathan Hayou analysent 47 ans de relations entre le Front national – devenu Rassemblement national – et les Français juifs. Des débordements de Jean-Marie Le Pen à la stratégie de “dédiabolisation” initiée par sa fille, Marine Le Pen, en passant par la création au sein du parti d’un “Comité national des Français juifs”.