L’avocat des parents de Vincent Lambert a annoncé, lundi, que les traitements du patient tétraplégique en état végétatif depuis plus de 10 ans ont été interrompus. Certains proches ont de nouveau saisi la CEDH et le Conseil d’État.