Après avoir été interrompus lundi matin, les traitements visant à maintenir en vie Vincent Lambert, patient en état végétatif depuis plus de dix ans, doivent reprendre, a ordonné dans la soirée la Cour d’appel de Paris.