Des chercheurs américains montrent que des cellules souches du placenta améliorent le fonctionnement du cœur chez des souris qui ont eu un infarctus du myocarde. Ces résultats prometteurs permettent d’imaginer de nouvelles thérapies cellulaires chez l’Homme.