La Cour de justice de la République française a rendu le 22 mai son avis sur le bombardement du camp militaire de Bouaké en 2004 en Côte d’Ivoire. Les ex-ministres Michèle Alliot-Marie, Dominique de Villepin, Michel Barnier ne seront pas poursuivis.