Le chef de l’État, qui s’était personnellement impliqué dans la campagne des européennes, subit un échec majeur dans le duel qu’il a choisi d’installer face au Rassemblement national. Pour Marine Le Pen, cette victoire a un goût de revanche sur 2017.