Alors que l’agence spécialisée de l’ONU annonçait lundi que le burn-out avait fait son entrée dans la Classification internationale des maladies, un porte-parole de l’OMS déclarait hier qu’il s’agit en fait d’un « phénomène lié au travail » mais pas d’une maladie.