La quasi-totalité des personnes saines présentent des anomalies génétiques dans leurs cellules. Des mutations a priori sans effet cancérigène mais qui touchent plus particulièrement les organes les plus exposés aux facteurs environnementaux comme les rayons UV, la pollution ou l’alimentation.