L’ex-président de l’UEFA Michel Platini a été placé, mardi, en garde à vue dans le cadre de l’enquête pour corruption ouverte sur l’attribution du Mondial-2022 au Qatar. A sa sortie, il a répété n’avoir “strictement rien à se reprocher”.