Le gouvernement a promis lundi la tenue dès la rentrée d’un “Grenelle des violences conjugales” pour enrayer le nombre de féminicides. Une annonce saluée par Françoise Brié, directrice de la Fédération nationale solidarité femmes.