Le laboratoire Merck a mis au point un implant, inspiré de ceux utilisés pour la contraception, qui délivre un médicament antiviral en continu. Une nouvelle méthode prometteuse, notamment pour les populations à risque qui rechignent à prendre des comprimés quotidiennement.