Si la consommation de piment peut avoir des effets bénéfiques sur le poids et la pression sanguine, les résultats d’une nouvelle étude ont montré qu’une alimentation trop pimentée pourrait augmenter voire doubler le risque de déclin cognitif.