Un vaccin fabriqué par l’entreprise Johnson&Johnson est actuellement en test en Ouganda. Il pourrait être utilisé dans la République Démocratique du Congo (RDC) voisine, où une épidémie d’Ebola a fait plus de 1.800 morts en un an.