Une seule protéine serait à l’origine de la virulence de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Et les scientifiques savent comment éteindre son expression génétique. Voici son histoire.