Selon un tout récent rapport de l’Académie nationale de médecine, vacciner les garçons au même titre que les filles contre le papillomarivus (HPV) est une nécessité pour éliminer les cancers du col de l’utérus, de la gorge et de l’anus.