Parce que l’oxygène est indispensable à la vie, les cellules ont développé des mécanismes d’adaptation à sa raréfaction, reposant sur la protéine HIF-1. L’attribution du Nobel 2019 de médecine à ses trois codécouvreurs est l’occasion de donner un coup de projecteur sur quelques équipes Inserm qui travaillent sur cette thématique…

QuiTuSais
jeu 07 nov 2019 – 10:43