En 30 ans d’existence, la Convention internationale des droits de l’enfant a permis de faire reconnaître les droits des mineurs. Des droits parfois bafoués en France et auxquels on n’alloue pas suffisamment de moyens, regrette Sébastien Lyon, directeur général d’Unicef France.