Le 3 août 1914, l’Allemagne déclarait la guerre à la France. La veille, un premier soldat français avait pourtant déjà été tué près de la frontière entre les deux pays. Le caporal Jules André Peugeot est mort 36 heures avant le début des hostilités.