La France a appelé, mercredi, la Chine à cesser ses “détentions arbitraires de masse” dans la région du Xinjiang, où plus d’un million de musulmans, principalement d’ethnie ouïghoure, seraient détenus dans ce que Pékin présente comme des “centres de formation professionnelle”.