Le 3 août 1914, l’Allemagne déclarait la guerre à la France. Cent ans après le début du conflit, l’historienne Margaret MacMillan a tenté de comprendre ce qui avait mené à la guerre et surtout pourquoi les dirigeants avaient renoncé à la paix.