La tension monte à quelques heures du début de la journée de grève du jeudi 5 décembre. Cheminots, enseignants, retraités, étudiants… la journée d’action s’annonce très suivie. Le gouvernement dit craindre des débordements et s’attend à la présence de milliers de “black blocs” et de “Gilets jaunes radicaux”.