La proposition de loi visant à lutter contre la haine sur Internet a été votée au Sénat, dans la nuit de mardi à mercredi, après avoir été amputée de sa mesure phare, à savoir l’obligation pour les plateformes de retirer sous 24 heures les contenus “manifestement” illicites.