Ils se disent usés, excédés et parfois à bout. À l’heure où la colère grondre contre la réforme des retraites, des salariés du service public ont choisi de démissionner, non sans regret. Gwenaël Frassa, médecin urgentiste, dénonce la “faillite de l’hôpital public”.