Le gouvernement multiplie les concessions secteur par secteur depuis le discours du Premier ministre le 11 décembre, au risque de proposer un système universel des retraites qui n’en aura plus que le nom. Mais pour Emmanuel Macron, qui a prononcé ses vœux aux Français mardi soir, l’essentiel est ailleurs.