Dans son livre “Le Consentement”, qui parait jeudi, l’auteure Vanessa Springora raconte sa relation sous emprise, à 14 ans, avec l’écrivain Gabriel Matzneff. L’éditrice fustige les “dysfonctionnements” des institutions et “l’hypocrisie de toute une époque”.