Le Liban a reçu une demande d’arrestation d’Interpol pour Carlos Ghosn, le magnat de l’automobile déchu ayant fui le Japon pour Beyrouth. Cependant, cette organisation intergouvernementale ne peut contraindre les services chargés de l’application de la loi d’un pays à arrêter une personne faisant l’objet d’une notice rouge.