La Légion d’honneur attribuée mercredi au patron de la branche française de BlackRock a suscité beaucoup de commentaires et mis en lumière un point majeur, mais jusqu’ici peu évoqué, du projet de réforme des retraites : la montée en puissance d’un système complémentaire par capitalisation.