Le mouvement contre la réforme des retraites est entré dans son deuxième mois et ses opposants misent sur un regain de mobilisation, en attendant les deux journées de manifestation prévues jeudi et samedi, pendant que l’exécutif assure “être ouvert à la discussion”.