Que ce soit par hygiène ou pour des raisons de confort ou d’esthétique, plus de trois femmes françaises sur quatre s’épilent régulièrement les poils pubiens, de façon partielle ou totale. Mais cette pratique n’est pas sans conséquence, elle augmente les risques d’infections vaginales.