Grâce à une technique d’entraînement qui utilise l’activité cérébrale des patients, des chercheurs aident les victimes d’un accident vasculaire cérébral à retrouver plus vite la motricité d’un bras ou d’une jambe. Avec eux, plongée dans le monde innovant du “neurofeedback”.

Un article à retrouver dans le n°45 du magazine de l’Inserm

QuiTuSais
lun 06 jan 2020 – 12:23