L’expression « se faire des cheveux blancs » n’a jamais aussi bien porté son nom : des chercheurs viennent de prouver que le stress pouvait bien causer un blanchissement irréversible des cheveux, en provoquant l’épuisement des réserves de mélanocytes, responsables de la coloration du cheveu.