Le géant pharmaceutique Sanofi a fait savoir, lundi soir, qu’il était mis en examen dans le cadre de l’enquête, ouverte en 2016, sur une éventuelle tromperie sur les risques inhérents à l’utilisation de l’anti-épileptique Dépakine.