En raison du dépôt de milliers d’amendements, la commission spéciale retraites à l’Assemblée a mis un terme à ses travaux, mardi soir, sans avoir terminé d’examiner le projet de loi controversé. C’est donc la version de Matignon qui sera étudiée à partir du 17 février dans l’Hémicycle.