Un rapport parlementaire a été publié le 11 février sur un sujet peu abordé politiquement : les menstruations. Une quarantaine de recommandations sont proposées par deux députées pour que les règles deviennent moins “génératrices d’angoisses et de souffrances” pour les femmes.