Alors que Benjamin Griveaux a renoncé, jeudi matin, à la candidature à la mairie de Paris, la question de son successeur agite les responsables de La République en marche, à un mois du premier tour de la municipale. Problème, le parti présidentiel ne semble pas avoir de “roue de secours”, estime un observateur.